Gendron, Jeannette

Ne pleurez pas trop; en souvenir de moi, célébrez la Vie, cette Vie que j’ai tant voulu découvrir.

Le 4 décembre dernier, Jeannette nous a quittés à sa façon : dans la discrétion et sans faire de bruit. Entourée de la délicatesse de Nancy, Madone et Lise, Jeannette est décédée subitement dans le calme de sa demeure.

Elle est la fille de feu Joseph-Arthur Gendron et de feu Marie-Jeanne Gagnon dit Belzile, la sœur de Françoise (feu André Paquet), Maurice (Henriette St-Pierre), feu Paul-Arthur (Micheline Pitre), Cyprien, Marguerite (feu Claude Arguin), Madeleine (Jean-François Bouchard). Elle laisse aussi très chagrinés ses 21 neveux et nièces, ainsi que ses 28 arrière-neveux et nièces.

Relais pour la vie

Jeannette laisse dans le deuil beaucoup d’amis et d’amies qui sont éprouvés par son départ survenu trop tôt; toutes et tous n’auront pas eu le temps de réaliser leurs rêves et leurs projets avec Jeannette.

Jeannette était une femme de cœur : durant toute sa vie elle a fait don de beaucoup de son temps pour les causes qu’elle avait choisi de soutenir.

 

Pour celles et ceux qui ne pourraient s’y rendre, une rencontre de commémoration aura aussi lieu le samedi 21 janvier, à 14 heures, à la Résidence funéraire Claude Marcoux, 3316 Place de l’Église, Lévis, secteur Charny

Compensez l’envoi de fleurs par un don à la Société canadienne du cancer.

//?#
Cet avis de décès a originalement été publié sur ce site.

Autres avis de décès publiés récemment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*