Leonard Derocher

Léonard Derocher

The Amazing Blanket

Léonard a rendu son dernier soupir le 16 janvier 2017, à l’âge de soixante-seize ans après une longue maladie.

Il laisse dans le deuil sa conjointe et ses enfants (4 petits-enfants), ses quatre filles (5 petits-enfants), ses deux sœurs ainsi que d’autres parents et amis.

Relais pour la vie

Un hommage à sa mémoire se fera le samedi 28 janvier à la Résidence funéraire La Renaissance au 880, boul. Henri-Bourassa est à Montréal de 12:30 à 17:15.

Autres avis de décès publiés récemment

14 commentaires

Rendre hommage au défunt

  1. Toutes mes sympathies à toi Gisèle,

    Leonard
    Mon ami Mon coach Le gars qui me demandais de toujours faire plus donner mon max sortir de ma zone de confort à ce jour je pratique ce que tu m as enseigner et admire toujours le couple exemplaire que toi et Gisèle formez Merci de avoir fait parti de ma vie de notre famille Merci

  2. Gisèle, l’épouse de mon père, a toutes nos sympathies. Mon père était très malade, depuis de nombreuses années, et elle a été son aidante naturelle jusqu’à la fin. Nous savons très bien qu’elle a été son soutien uniquement par amour pour lui. Tu l’as aimé ton Léonard! Nous sommes en pensée avec toi dans ce grand deuil que tu dois vivre aujourd’hui.

    xx
    Gabreille

  3. Je désire rendre hommage à Gisèle, l’épouse de mon père.
    Gisèle est un exemple du DON DE SOI par amour.
    En pensée avec toi
    Manon, la fille de Léonard

  4. Petite correction pour les heures d’ouverture: changez 13:30 à 20:00. pour 12:30 à 17:15
    Merci d’en prendre note.

    Une urgence d’un pasteur haïtien décédé et dont le corps doit être transféré en Haïti.
    Un grand *Merci* pour tous les messages de sympathies reçus grâce à la belle initiative de Gabrielle Derocher.

  5. Hommage à Léonard, mon petit frère bien aimé,
    Madeleine et moi parlons beaucoup de nos souvenirs de toi en regardant aussi des photos de différentes époques,
    nous t’avons beaucoup aimé……tu nous manques.
    Ma famille a comme souvenirs, ta bonne humeur, ta joie de vivre , elle t’a beaucoup aimé.
    Sois heureux avec maman qui t’attendait et tous les autres .
    Un jour on se verra dans la Vallée de Josaphat.
    Salut mon Léo

  6. Léonard Derocher

    Peu d’hommes peuvent se vanter d’avoir été aussi bien entourés par les femmes que mon oncle LÉO. Il y a eu : sa mère, deux sœurs, une tante, deux cousines, quatre filles, deux conjointes et deux filleules! Il était doué pour la musique, trompette et piano étaient ses instruments. Le seul hic cependant, c’est qu’il pratiquait la trompette entre midi et 13 heures, dehors sur le balcon de la rue Evelyne. De toute évidence, son concert a souvent bousillé la sieste des bébés d’Hélène et de Madeleine. Et quel bon danseur il a été. Ses sœurs racontent avec fierté que leurs parents avaient gagné des concours dans leur jeunesse. Léo avait hérité de la beauté de son père et du rythme de sa mère.
    C’est de cet héritage que je me souviens en pensant à lui.

    Condoléances

    Aux 4 filles de Léonard, mes petites cousines : Lorraine, Manon, Gabrielle et Anne-Marie, je tiens à vous offrir toutes mes sympathies. La perte du père laisse au cœur de chaque petite fille un trou béant, que seul de nombreuses années arriveront à dissiper. Et pour cette raison, comme orphelines, je vous porterai dans mon cœur.

    À Lorraine et Manon que j’ai mieux connues : chères cousines, je continue à vous aimer comme si vous aviez encore 6 ans.
    Les souvenirs de jeunesse ne s’effacent pas. Je suis triste que vous n’ayez pas reçu tout le soutien paternel que vous méritiez. Vous étiez de merveilleuses petites filles et je suis désolée des tempêtes que vous avez dû traverser dans vos vies.

    À Gisèle, sa conjointe depuis de nombreuses années, vous avez été sa meilleure et sa plus grande disciple. Vous avez bu ses paroles et cru en lui comme s’il était un Dieu; c’est ça l’AMOUR ! Vous avez été à la hauteur des aidantes naturelles de la famille. Hélène et Madeleine, les sœurs de Léo, ont accompagné leur époux à chaque instant de la maladie pendant des années, jusqu’aux derniers instants, en continuant d’espérer que ça aille mieux. C’est ça l’AMOUR!

    Mon oncle a vécu à sa manière, sans déroger de sa pensée et pour ça, malgré les dommages collatéraux, on peut saluer sa ténacité et sa foi en la vie!

    En terminant Léo, je souhaite que votre âme s’envole tout en douceur, vers un espace lumineux où elle sera bercée de paix et de sérénité.

    Bon repos!

    Votre filleule, Francine

  7. Bonjour.

    Je me présente. Je m’appelle Martin et je suis camionneur (camion remorque). J’ai livré des boîtes de dialyse Baxter chez Léonard et Gisèle pendant quelques années, et à chaque fois que j’allais livrer chez eux, c’était un plaisir incontournable. Également, si je suis un fan du téléphone Internet MagicJack depuis 5 ans, c’est grâce à la curiosité de Léonard. J’ai dit à quelques reprises à un collègue de travail qui livrait également des boîtes de dialyse chez Léonard et Gisèle, que Léonard et Gisèle sont 2 très très bonnes personnes, i.e. accueillantes, chaleureuses, toujours le sourire, etc…. J’avais un autre point en commun avec Léonard, c’était l’informatique. En terminant, je vais essayer d’être là cet après-midi.

    Mes plus sincères condoléances à Gisèle, et à la famille de Léonard et de Gisèle.

    Martin
    Longueuil

  8. Merci à tout ceux qui se sont déplacés aujourd’hui pour nous offrir vos sympathies. Vous ne savez pas à quel point cela nous a fait chaud au coeur. Une parole, un souvenir, une accolade, un « je te comprends »…peut faire toute une différence. Vos êtes venus pour lui rendre hommage mais nous avons senti que vous êtes venus aussi pour nous soutenir…

    Merci du fond du coeur!

    Gabrielle

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*