Cécile Yvette Morin (née Piché)

Avis de décès

Cécile Yvette Morin (née Piché) est décédée le 17 avril 2020 à Pointe-Claire, Québec des suites de la Covid-19. Elle avait 91 ans.

Elle laisse dans le deuil ses frères Louis Piché (Diane) et Roger Piché (Judith), ses enfants Claude Morin (Barbara Frazer), Gilles Morin (Denise Lemarier), Maurice Morin, Louis Morin (Carmen Allard), Francine Morin, Marielle Morin (Laurent Sirois), Benoit Morin (Émilie Poirier), René Morin, Guy Morin (Françoise Freynet) et Marcel Morin (Sylvie-Anne Magnan), ainsi que ses petits-enfants Emmanuelle et Jeremy (Claude), Marie-Christine, Jolène et Dominic (Gilles), Virginie, Gaël et Loïc (Maurice), Serge, Fabienne et Christian (Louis), Mathieu, Gaston, Patrice et Marie-Laure (Marielle), Valérie, Érik, Muriel et Gabriel (Benoit), Nicolas et Brianne (René), Mylène, Samuel et Miguel (Guy), trente arrière-petits-enfants, belles-sœurs Émilienne Morin, Huguette Morin, Émilie Piché et Louise Piché, ses grand(e)s ami(e)s Delores Gronsdahl et Léo Piché, ainsi que notre sœur adoptive Josie Riley. L’ont précédé dans la mort son mari Dr Rosario Morin, ses parents Dieudonné et Armande Piché (Godard), ses frères Roland, Paul et René (Elaine +), son fils Roger, et ses petits-enfants Rachelle, Stéphanie et Samuel.

Cécile Yvette Morin (née Piché)

Notre Maman et Mémé était une belle femme douce, aimante, authentique, rassembleuse, généreuse et chaleureuse, avec la joie de vivre et un sens d’humour accrocheur. Malgré le grand nombre d’enfants composants la maison familiale, elle ne demandait pas mieux que de recevoir chez nous les oncles, tantes, ami(e)s, cousins et cousines à bras ouverts pour un repas à grande table et des chants au piano, qu’elle jouait avec énergie et précision. Rien n’était à son épreuve, et elle nous accorda en tout temps la patience, le don de la persévérance et surtout, l’amour inconditionnel.

Née à Gravelbourg, en Saskatchewan, elle a exercé son métier comme enseignante pendant quelques années dans la province. En 1949, elle s’est mariée au Dr Rosario Morin à Kamloops, en Colombie-Britannique, pour ensuite devenir mère de famille. Maman s’est aussi souvent portée volontaire au Collège Mathieu et n’avait que de beaux souvenirs des nombreuses années qu’elle a passées à Gravelbourg avant son départ en 1976. Suite au déménagement à Pincourt, Québec, elle est devenue l’assistante administrative irremplaçable pour son mari, Dr Rosario Morin, omnipraticien, jusqu’à leur retraite simultanée en 1988. Elle était une conjointe dédiée pendant 55 ans de mariage, une mère sans pareil et une femme positive, courageuse et travaillante. Elle a laissé sa marque indélébile sur les générations futures.

La famille est touchée par les témoignages de ceux et celles qui partagent son deuil. Une commémoration familiale intime aura lieu à une date ultérieure. On aimerait remercier sincèrement les médecins et membres du personnel de l’Hôpital Lakeshore, particulièrement les infirmières, et Cindy des services spirituels, qui ont été près de Maman jusqu’au dernier moment.

Si vous désirez, vous pouvez faire un don au nom de Cécile Piché-Morin à la Fondation de l’Hôpital et Foyer D’Youville de Gravelbourg, Saskatchewan.

Publicité

L’article Cécile Yvette Morin (née Piché) est apparu en premier sur VIVA MÉDIA.

//?#
Cet avis de décès a originalement été publié sur ce site.

Autres avis de décès publiés récemment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*