Marc Faubert et Claude DeBellefeuille se démarquent au diner Rotary

Le 8 octobre, les candidats en lice pour les élections fédérales, se sont présentés devant près de 130 convives afin d’exposer les enjeux politiques relatifs à leur parti. Ce qui devait être un débat de convictions et d’idéaux politiques, c’est plutôt résumé à des discours oratoires.

Le dîner électoral du club Rotary était fort attendu puisque la réputation et l’importance de l’évènement n’est plus à faire. Pourtant, deux candidats manquaient à l’appel. Alain Savard, candidat pour le parti populaire du Canada, a décliné l’invitation en prétextant un conflit d’horaire. Pour sa part, Cynthia Larrivière, candidate pour le parti conservateur, a fait acte de présence quelques minutes avant de quitter aussitôt.

 

Cinq candidats ont donc participé au dîner électoral soit Claude DeBellefeuille pour du Bloc québécois, Marc faubert du parti Libéral du Canada, Nahed Alshawa du parti vert, Luc Bertrand du parti de l’indépendance du Québec et Joan Gottman du parti NPD.

 

À la suite d’un tirage au sort, les candidats se sont adressés aux convives en lisant un discours préalablement rédigé d’une durée de 8 minutes. Seuls Marc Faubert et Claude DeBellefeuille ont agrémenté leur élocution de quelques passages improvisés et ressentis. D’ailleurs, de l’avis de certains convives, ils se sont largement démarqués de par leur fougue, leur préparation et leurs ambitions. Marc Faubert a bien joué ses cartes devant l’expérience manifeste de Claude DeBellefeuille.

 

Notons également que Joan Gottman suivait non loin derrière. Bien qu’elle soit plus réservée que DeBefeuille et Faubert, son message était senti et cohérent.

 

La candidate Nahed Alshawa, s’est adressée à l’assemblée exclusivement en anglais, ce qui n’a pas plu à ceux qui ne comprennent pas. Par contre, elle a souligné que ses deux enfants francophones lui enseignaient présentement le français.

 

« Le NPD va arrêter les subventions aux compagnies pétrolières qui remontent environ à 19 milliards par année et imposera la taxe sur les grands pollueurs. Nous nous attaquerons également aux paradis fiscaux. Pour le NDP les transports et les services en région sont essentiels. Notre gouvernement investira 2.5 milliards dans les transports en région », a précisé Joan Gottman lors de sa présentation.

 

Pour Claude DeBefeuille, candidate du Bloc québécois, les logements sociaux sont un dossier important de même que l’insatisfaction des producteurs laitiers face à la gestion de l’offre. Elle désire également une meilleure communication avec la voie maritime afin de mieux déplacer les déplacements et réduire la perte de temps absorbée par les automobiles. Elle désire également porter les dossiers économiques et communautaires. Elle assure qu’elle sera accessible et disponible pour les électeurs qui pourront compter sur son implication et sur son expérience.

 

Pour Luc Bertrand, candidat du parti pour l’indépendance du Québec, l’important est de remettre l’indépendance de la province sur la table.

 

« Pour faire avancer les choses, il faut s’impliquer et être à la table décisionnelle. J’ai le goût d’apporter un peu d’oxygène dans notre région, une nouvelle façon de faire avancer les choses. Parce que vous détenez les solutions, moi je veux être la courroie. Je veux prendre vos idées et ce peu importe les secteurs et les apporter en haut. Je ne suis pas celui qui veut nécessairement prendre les idées du Libéral et vous les faire avaler. Je suis sur le terrain ici depuis 20 ans », a souligné le candidat libéral Marc Faubert tout en mettant l’emphase sur l’environnement, l’économie, les logements sociaux et la famille.

 

 

Publicité

L’article Marc Faubert et Claude DeBellefeuille se démarquent au diner Rotary est apparu en premier sur VIVA MÉDIA.

//?#
Cet avis de décès a originalement été publié sur ce site.

Autres avis de décès publiés récemment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*