Dans l’optique que ceux-ci font maintenant partie de notre vie quotidienne et qu’ils auront un impact sur le deuil de vos proches, il est important de réfléchir à ce qui adviendra de vos comptes de médias sociaux après votre décès. Il est donc essentiel de se préparer et de décider ce que vous voulez faire de ceux-ci après votre départ.

Afin de faciliter la vie de vos proches et éviter des heures de recherches, vous pouvez créer une liste de tous vos comptes avec vos identifiants et vos mots de passe et désigner une personne de confiance pour gérer ces derniers après votre décès. Ou encore, utiliser un gestionnaire de mots de passe duquel vous partager l’accès dans votre testament en cas de décès.

Bien entendu, chaque réseau social a sa propre politique, mais généralement vous avez le choix entre les supprimer, les laisser en ligne ou les transformer en compte commémoratif. Prenez le temps de réfléchir à ce que vous voulez pour vos comptes de médias sociaux après votre décès, cela peut aider vos proches à surmonter leur deuil.

Afin de vous donner un aperçu du fonctionnement des diverses politiques de gestion des comptes de réseaux sociaux lors d’un décès, voici un exemple avec l’un des plus populaires.

Facebook

Lorsqu’une personne décède, il arrive souvent que ses proches ou ses héritiers souhaitent fermer ou gérer son compte Facebook. Facebook offre plusieurs options pour gérer un compte en cas de décès. Les proches ou les héritiers peuvent choisir de fermer complètement celui de la personne décédée, ce qui signifie qu’il ne sera plus accessible et que toutes les données seront supprimées. Ils peuvent également choisir de le « mémorialiser », ce qui signifie que le compte restera en ligne, mais que les informations personnelles seront masquées et que seuls les amis de la personne décédée pourront voir et partager des souvenirs sur sa page. Enfin, ils peuvent choisir de nommer un contact de confiance, qui sera en mesure de gérer le compte de la défunte ou du défunt en son nom, en accord avec les souhaits de cette dernière. Il est important de noter que pour pouvoir accéder à un compte Facebook en cas de décès, les proches ou les héritiers devront fournir des preuves de décès et de lien de parenté avec la disparue ou le disparu. Ils devront aussi respecter les lois et les règles en vigueur en matière de confidentialité et de protection des données.

À la lumière de ces informations, il se serait donc important de déjà planifier la gestion de cette sphère de votre vie afin de permettre à vos proches d’administrer le tout selon vos souhaits en toute simplicité.